Grégoire de Lasteyrie

Grégoire de Lasteyrie

Engagé pour notre quotidien

17 avril

Valerie Pécresse en déplacement à Palaiseau

Dès le mois d’avril 2014, j’ai choisi de réorienter la politique communale en matière d’urbanisme, pour reconstruire la ville de manière plus équilibrée et plus durable. En effet, loin de favoriser les maires bâtisseurs, le gouvernement est en train d’encourager les maires bétonneurs. A l’opposé de ce qu’il faudrait faire et de ce que nous tentons de faire en Ile de France avec les 70 maires reconstructeurs menés par Valérie PECRESSE, qui représentent 2 millions d’habitants sur 8 départements franciliens. Cette réorientation ne vise pas à construire moins, la crise du logement en Ile-de-France exigeant plus que jamais de la part des élus locaux un engagement et un volontarisme à la hauteur des attentes de la population. Elles vise au contraire à urbaniser mieux, c’est-à-dire à imaginer la ville de demain, une ville plus harmonieuse, plus fluide, plus fonctionnelle, qui permette de garantir le vivre-ensemble et d’offrir aux habitants la qualité de vie et les services qu’ils sont en droit d’attendre.

31 mars

Les rythmes scolaires à Palaiseau

Palaiseau appliquera la réforme des rythmes scolaires dès septembre 2013. Un projet « concerté », et « préparé » à en croire l'allocution liminaire du maire en conseil municipal. Difficile pourtant de parler de concertation lorsque les Palaisiens ne sont pas écoutés. Une enquête de la FCPE dans notre ville montre que seulement 26,4% des familles palaisiennes souhaitent la mise en œuvre de la réforme en 2013.

14 janvier

Impôts « locos » à Palaiseau

Comme chaque fin d’année, les palaisiens ont reçu leur avis d’imposition concernant la taxe d’habitation pour 2012. Et comme chaque année, l’addition est salée. Il faut dire que la ville de Palaiseau détient un triste trophée dans notre département, celui du plus gros matraquage fiscal sur les impositions locales. Avec un taux de 21,48% de part municipale, auquel s’ajoutent 8,60% de part intercommunale, Palaiseau est de loin la commune, parmi les villes voisines, qui exerce la plus grosse pression fiscale sur ses concitoyens. Afin de laisser le lecteur apprécier de lui-même le niveau de ce tte imposition, quelques exemples concrets sont présentés dans le tableau ci-dessous pour une taxe d’habitation théorique appliquée à un pavillon de type F4.

Texte de mon courrier à Jérôme Guedj

Hier, lundi 1er octobre, 1er jour d'application du non-cumul par le parti socialiste, et à deux jours du vote solennel de l'Assemblée Nationale sur le traité budgétaire européen, j'ai souhaité interpeller le député de la 6e circonscription, président du conseil général de l'Essonne, Jérôme Guedj. Ci-dessous vous pouvez retrouver le texte de ce courrier. -------------------------------------------------------------------------- Monsieur le Député, Monsieur le président du Conseil général, Monsieur Jérôme Guedj, Depuis le mois de juillet, vous cumulez votre mandat de président du conseil général de l’Essonne avec votre mandat de député. Or voilà plusieurs semaines que les Essonniens assistent à une comédie indigne de votre part, une comédie qui se fonde sur une triple hypocrisie.